Biographie

bio

Auteure-compositrice et interprète de souche acadienne, NATHALIE RENAULT vous invite aux frontières du jazz, de la pop et de l’enchantement… POP-JAZZ OU JAZZ POP ???

Quand et comment a-t-on défini ainsi le style de Nathalie Renault?

Un bon jour est-ce qu’elle – ou quelqu’un d’autre – n’aurait pas simplement constaté que ce qu’elle faisait tout naturellement, tenait à la fois des deux genres – un jazz à saveur populaire, ou un pop teinté de jazz?

Au fond, cela n’a aucune importance. Peu importe le nom qu’on donne à sa musique, Nathalie est plus forte que tout classement. C’est une artiste – et le reste, comme on dit est littérature. Ou boniment.

Nathalie est un joyau de notre chanson. Titulaire d’un certificat d’études universitaires en jazz et d’un baccalauréat et musique, la pianiste-chanteuse originaire de Campbellton au N.-B. a parcouru le Québec, le Nouveau-Brunswick, et l’Europe au cours des dernières années. Elle a partagé la scène avec, entre autres Daniel Bélanger, Yann Perreau, Jim Corcoran, Zachary Richard, Nanette Workman, Pierre Flynn, Philippe LaFontaine, Karen Young et Claude Léveillé.

Le coeur près du jazz et de la chanson pop, Nathalie prouve de façon concluante, que réussir le mariage de différents genres musicaux est une question de maîtrise et de vocation. Et ça s’entend: une brillante construction mélodique, une interprétation touchante et une voix exceptionnelle, chaude et puissante. Elle n’a sûrement pas fini de nous étonner!

Son compagnon inséparable, c’est le piano, dont elle semble connaître toutes les subtilités. Dire qu’elle s’accompagne au piano, ce ne serait pas rendre justice à cette intimité, à cette complicité qui existe entre l’instrument et la voix. Elle interprète ses chansons à la voix et au piano.

C’est tout à fait juste; et on pourrait dire tout aussi justement qu’elle se sert du piano comme d’une seconde voix. Elle joue de la voix, chante du piano, mêle les deux ensemble en un contrepoint expressif. Autant lorsqu’elle caresse le texte que lorsqu’elle exécute un scat, elle sait user des subtilités du phrasé, des inflexions de timbre, des varations de volume pour enrichir la musicalité de son exécution.

En même temps, ses doigts fluides courent sur le clavier, faisant jaillir des cordes tendues la sensualité, la gaieté, l’audace, et le piano devient lui aussi, tout autant que la voix, porteur d’émotion. Il se fait tour à tour sensuel, mélancolique, crâneur,enjoué. Il rit, il badine, il pleure. Il a des silences, des hésitations,des quarts de soupir poignants, comme si ce grand meuble sonore avait par moments une boule dans la gorge.

Nathalie Renault se fait ordinairement accompagner par un contrebassiste et un batteur mais offre aussi des prestations en solo, duo et en quartet.

Lorsqu’elle n’écrit pas ses propres textes, Nathalie choisit judicieusement ses paroliers (France Bonneau, Jules Boudreau, Patrick Gonzàles) ou elle trie parmi ce qu’ils lui proposent des choses qui lui ressemblent. Ses choix témoignent d’une grande lucidité, d’une vulnérabilité touchante. Les musiques sont toutes signées de sa main.

Moins de deux ans après son album solo  » Live at the JazzhausFreiburg, Germany » en 2000. Nathalie Renault sort « Creusedes Océans » dans lequel elle poursuit son aventure dans le jazz vocal. La chanteuse et musicienne produit et réalise elle-même ce deuxième album.

L’accent est davantage mis sur l’exploration des sons que sur la mélodie comme c’est souvent le cas dans le jazz vocal. Pourtant, certaines mélodies accrochent : « La faiseuse de chansons », bien sûr, mais aussi « Le Blues à Fred » et « Liberté ».

Ce qui demeure après l’audition du disque relève du climat né de la fusion des mots, des intonations de la voix, des couleurs des instruments, de ce jeu vocal dans lequel paroles et scat s’entremêlent comme dans « Par en-dedans ». Le tout devient un hymne à la vie sans que jamais l’on ne cherche à en taire les difficultés.

Nathalie Renault, cette faiseuse de chansons, est une fille des chansons et, comme elle l’avoue elle-même dans « Chanter », il n’y a « rien qui « la » rende plus belle » à elle même et pour nous.

L’aventure se poursuit en 2009 avec un troisième album placé sous le signe et le titre de« La Chance » réalisé par Charles Papsof(Meilleur réalisateur à l’Adisq, 2004). Une voix qui brille, qui s’amuse avec les mots et les sons, qui se laisse aller à de joyeux scats relayés par un piano toujours aussi vif et précis. Et un orchestre bien balancé qui appuie la ligne mélodique par des arrangements diversifiés signés par Papasoff et Nathalie.

Ce disque se décrit comme un bouquet de vivaces multicolores pop-jazz! Plusieurs artistes de renom y participent tels que : Sylvain Provost, Coral Egan, Papasoff, Kevin Dean, Richard Gagnon, Guillaume Bourque…

Sur disque, Nathalie est superbe, mais c’est devant un public, et surtout dans une petite salle, qu’on peut vraiment apprécier son talent et la chaleur de son interprétation. Le contact se fait, la communication s’établit, et chacun des auditeurs a le sentiment qu’elle chante pour lui, ou pour elle. Elle dit nos bonheurs fugitifs, nos angoisses, nos déceptions, nos embûches, et elle nous rassure; au bout de tout, il y a la vie. Nathalie Renault est une vivante.

Ce qui rend son interprétation attachante, c’est son apparente fragilité. C’est une fragilité qui cache une volonté tenace, une force de caractère peu commune. La production de son disque, qu’elle a assumée elle-même, a exigé de sa part un travail colossal. Elle a dû faire appel à tout ce qu’elle possédait de ressources pour mener à bien ce projet. À travers tout cela, elle a gardé intacte cette vulnérabilité.

En scène, elle est belle, d’une beauté resplendissante. C’est peut-être le grain de sa peau qui est particulièrement avantagé par la lumière des projecteurs. Ou alors c’est cette belle émotion qui rayonne de l’intérieur.

Réflexions de Jules Boudreau et David Lonergan

 

DISCOGRAPHIE

« LA CHANCE » – 2009 (www.plages.net)

« CREUSER DES OCÉANS » – 2002 (www.plages.net)

« L’ACADIE EN CHANSON » avec l’interprétation de Nathalie de la chanson Vent d’été(Z.Richard) compilation – 2004 (www.plages.net)

« FEMMES D’ACADIE MARCHENT EN CHANTANT » compilation 2000 (www.plages.net)

Nathalie Renault « LIVE AT THE JAZZHAUS FREIBURG, GERMANY » – 2000 (www.paengg.de/blues/renault_live.html)

« LES GRANDS SUCCÈS DE LA MUSIQUE ACADIENNE »compilation – 1994

« L’ARBRE DE L’ESPOIR… EN CHANSONS » compilation -1994

PRIX ET DISTINCTIONS

2012 – 2013 – Récipiendaire d’une bourse de création auprès du Conseil des Arts et des Lettres du Québec!

2011 – Lauréate du prix RGE-ACADIE (Réseau des grands espaces dans l’ouest du Canada). Participation aux vitrines musicales du CONTACT OUEST.

2010 – Nominé aux Prix Éloizes dans la catégorie Artiste en Musique, Moncton NB

– Nominé aux ACME (east costal music award) pour l’album La chance dans la catégorie Album Francophone de l’Année!

– L’album La chance nommé dans le Top 10 du palmarès Radio Jazz!

2009 – Récipiendaire d’une bourse auprès de Musicaction pour la production et la commercialisation de l’album  » La Chance ».

2008 – Lauréate du Prix Roseq-Radarts, lors de l’édition de la Francofête en Acadie, Moncton, N.-B.

2007 – Récipiendaire d’une bourse de déplacement en Belgique, du Conseil des arts et des lettres du Québec ,mars.

– Récipiendaire d’une bourse de déplacement du CALQ projet-collectif, Francofête en Acadie, Moncton, N.-B., novembre.

2006 – Récipiendaire d’une bourse de création en arrangement du CALQ avec le « coaching » de Serge Fiori.

– Récipiendaire d’une bourse de déplacement du CALQ pour une tournée en europe, mars.

2005 – Récipiendaire d’une bourse d’écriture en chanson du CONSEIL DES ARTS ET DES LETTRES DU QUÉBEC -août.

 

2003

  • « Artiste Féminine de l’année »« Artiste Jazz de l’année » et « Prix Socan 2003 » au dernier Gala des Étoiles de L’ARCANB à Moncton N.-B. -novembre.
  • Nomination « Artiste/groupe Jazz de l’année » au ECMA (East costal music Award) Halifax,Nouvelle-Écosse -février.
  • Nomination « Artiste Francophone de l’année » au ECMA (East costal music Award) Halifax, Nouvelle-Écosse -février.
  • Récipiendaire d’une bourse d’écriture en chanson du CONSEIL DES ARTS DU CANADA -février.
  • Récipiendaire d’un prêt de commercialisation de MUSICACTION (siteweb et vidéoclip) -janvier.

2002 

  • Nomination « Artiste de l’année » dans la catégorie MUSIQUE au Gala des Prix Éloizes, Moncton -novembre.
  • Récipiendaire d’un prêt participatif de MUSICACTION (production d’un album)- juin.
  • Récipiendaire d’une bourse d’écriture en chanson du CONSEIL DES ARTS ET DES LETTRES DU QUÉBEC -janvier.

1993

  • FINALISTE, catégorie A-C-I du Festival International de la Chanson de Granby, Québec.

1991

  • LAURÉATE, catégorie A-C-I du Festival en Chanson de Petite-Vallée.

1985

  • LAURÉATE, catégore A-C-I du Gala de la chanson de Caraquet.